-
-
a a

Autres Articles : Spermiologie


Analyse du sperme

Valeurs normales usuelles

Spermocytogramme


L'azoospermie

Spermoculture

Perturbateurs endocriniens

 

LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS (P.E.)

Les perturbateurs endocriniens sont représentés par un ensemble de produits toxiques pour l'homme ou l'animal et qui sont, dans l'ensemble, produits par l'industrie chimique.
Sous différentes formes, on les retrouve en permanence dans notre environnement quotidien.

Un cas dramatique issu de l'industrie pharmaceutique : le Distilbène (DES)

Le diethylstilbeostrol (DES) médicament utilisé pour éviter les avortements spontanés est a l'origine de nombreuses anomalies de l'utérus, voire de cancers rares au niveau du vagin et de l'utérus, chez les femmes dont les mères avaient utilisé ce médicament.

Cet oestrogène de synthése, à activité P.E avérée, a été retiré du commerce en 1977 (en Europe) après que l'on est découvert son effet nocif sur l'embryon.

Il existe cependant aujourd'hui de nombreuses molécules issues de la synthèse chimique qui peuvent être à l'origine de telles perturbations.

Parmi les plus surveillées, on peut mentionner des pesticides, des agents de charge et de plastification (phtalates, biphénols....) agents de conservation, pour ne s'en tenir quà celà...




COMMENT AGISSENT LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS ?


fivfrance

Schématiquement, une hormone est produite au niveau du tissus endocrine.
Une fois fabriquée, elle peut être transportée dans le sang, généralement liée à des proteines de transport (forme liée) avant d'être libérée pour agir (forme libre).

Pour agir l'hormone doit se lier à des recepteurs spécifiques qui se trouvent sur la cellule cible sur laquelle l'hormone va se manifester.
Le perturbateur endocrinien peut agir selon sa nature :
- En imitant l'action d'une hormone, et en agissant à sa place.

- En bloquant les sites recepteurs spécifiques de l'hormone et donc en l'empêchant de se fixer sur son site d'action et d'agir.

- En agissant à différents niveaux dans la vie de l'hormone visée, comme sa synthèse, au niveau du tissus endocrine, son transport ou son métabolisme dans l'organisme, modifiant ainsi ses concentrations physiologiques...

Certains peuvent avoir des effets bénéfiques :
A coté de leurs effets nocifs, certains médicaments utilisent leur qualité de perturbateur endocrinien.
C'est le cas en AMP, où les agonistes et les antagonistes de la LHRH sont utilisés pour bloquer l'ovulation pendant le traitement de stimulation ovarienne en agissant sur les recepteurs spécifiques.


LE DÉCLIN DE LA QUALITÉ DU SPERME HUMAIN ?

En 1992, une publication de Carlsen et Coll annonçait une chutte importante du nombre de spermatozoïdes depuis une cinquantaine d'années. Méta-analyse faites sur 61 publications publiées entre 1938 et 1990.

Ce travail, qui comportait un certain nombre de biais liés aux choix et à l'homogénéité des 61 publications a été réactualisée, en 1998, par Swan et coll. en y ajoutant une quarantaine de publications plus récentes.
Les résultats paraissaient assez concordants pour suspecter une diminution significativement élevée du nombre de spermatozoïdes pendant ce demi-siècle.

fivfrance

Par ailleurs, De nombreuses autres travaux ont été effectués dans différents pays pour étudier Ces fluctuations.

Comme le montrent les résutats obtenus à partir de publications parues entre 1994 et 2012, ils semblent varier en fonction de la période d'étude, des habitudes locales, de l'âge de la population étudiée .

En résumé celà semble très lièe aux habitudes de vie et à l'environnement.


QUELS SONT LES ACTEURS SUSPECTÉS ?

Des études plus ciblés sur un certain nombre de molécules soupçonnées toxiques ont apportés des débuts de réponse à nos interrogations comme le montrent les quelques publications suivantes :



Antérieurement aux études menées sur l'homme, une recherche exhaustive a été menée sur la pollution du milieu naturel et son impact sur la faune sauvage.
le livre du Dr Theo Colborn paru en 1996 : "OUR STOLEN FUTURE" a fait l'effet d'une tornade médiatique car elle mettait en évidence l'effet de toxiques chimiques répandus dans la nature (pesticides, entre autres) ayant une forte incidence sur la fertilité de nombreux animaux.

Quelques exemples :

1986 – Reijnders et Coll :
Désordres reproductifs dans une colonie de phoques contaminés par le PCB (polychlorinated biphenyl)
(chaine alimentaire à partir de poissons dit "gras")
1994 – Guillette et Coll :
Présence de DDT dans l’eau d’un lac avec féminisation d’aligators, en floride :
Micro-penis, trouble d’organisation testiculaire avec forte baisse de la testostérone
1995 – Facemire et Coll :
Panthère mâle féminisée à la suite de l’exposition de sa mère avec des perturbateurs endocriniens

etc.....

c'est à partir de ces différentes constatations que fût utilisé le terme de "perturbateurs endocriniens"



On considère aujourd'hui que l'action de ces produits sur la faune est un fait avéré.... alors qu'en est-il pour l'homme ?

Chez le futur garçon, La production de cellules souches et de testostérone a lieu trés tôt , dès la 7 ème semaine de la vie foetale. Elle se poursuivra ensuite pendant 6 mois après la naissance avant de se mettre en sommeil pendant l'enfance.



Cette activité reprendra au moment de l'adolescence à la fin de laquelle sera constitué le "stock germinal souche".

Sans évènements délétères extérieurs, ce capital s'auto-entrediendra par multiplication des cellules souches (spermatogonies) à partir du stock de départ.

C'est à partir de ces spermatogonies que seront fabriqués les spermatozoïdes pendant toute la période d'activité sexuelle.

sur la spermatogenèse

 


LES RISQUES PENDANT LA VIE FOETALE ET LA PETITE ENFANCE

Les risques engendrés pour le foetus peuvent être liés aux habitudes de vie de la mère pendant la grossesse et à l'environnement du bébé pendant les premiers mois de sa vie.
En dehors de l'environnement naturel, certaines habitudes ou produits d'usage courant pourraient être à l'origine d'anomalies au niveau du tractus uro-génital du foetus ou de sa stérilité future par atteinte, directe ou indirecte, des cellules souches.

En 2001, Niels Skakkebaek avait proposé la notion de syndrome de dysgénésie Testiculaire résumé par le tableau suivant :

fivfrance

Les agents reprotoxiques semblent avoir des impacts à tous les niveaux de la production des gamètes pour engendrer des troubles divers, quoiqu'il existe un certain nombre de publications plus modérées quand à l'augmentation de fréquence de l'hypospadias et la cryptochidie qui pourrait incriminer aussi d'autres facteurs.

R.M. SHARPE et Coll. ont listé, dans une publication parue en 2010, les différents facteurs pouvant être à l'origine de ces désordres, particulièrement pendant la grossesse. On retrouve :

le Tabagisme

L'environnement (pollution de l'air, pollution de l'eau : pesticides, médicaments ....)

Produits de synthèse issus de l'industrie chimique, dont les perturbateurs endocriniens :

- Polluants organiques persistants (POS) - comme les Pesticides dont la demie-vie de certains d'entre eux peut être très longue (PCB) dans la terre et dans l'eau et peut encore atteindre la chaîne alimentaire malgré leur interdiction depuis les années 70.
- Agents reprotoxiques
-
les agents plastifiants, avec lesquels nous sommes en contact permanent, nuit et jour.
Ce sont des additifs aux matières plastiques de base (chlorures de polyvinyl (PVC) , polycarbonates, résines...) et qui leur confèrent leur caractéristiques de souplesse, douceur, fermeté, solidité.... comme les Phtalates, ou les Biphénols dont certains d'entre eux sont déjà proscrits (ou "non recommandés") chez les femmes enceintes et les enfants en bas âge.
(cas des biberons en polycarbonate contenant des bisphénols A comme agent plastifiant).
Actuellement le bisphénol A est encore présent dans des emballages alimentaires et normalement interdit à partir de 2015.

Ces agents plastifiants ne sont pas liès très fermement aux plastiques qu'ils intègrent (liaisons non covalentes) et peuvent donc se libérer assez facilement de leurs supports, principalement avec la chaleur, ils acquierent alors un risque potentiel toxique de plusieurs manières selon les produits concernés :

Toxiques par inhalation, en enceinte confiné, par contact avec la peau et les muqueuses, par ingestion.

 

AUTRES PRODUITS POTENTIELLEMENT DANGEREUX, A SURVEILLER

Les Parabènes et dérivés (Paraoxybenzoates) utilisés comme conservateurs dans la plupart des produits cosmétiques.
Les filtres chimiques des crêmes solaires constitue aussi un risque potentiel, d'autant plus important si il y a adjonction de conservateur de type parabène.

La liste n'est pas close .....




LE RISQUE PROFESSIONNEL

Le risque professionnel apparaît, chez l'homme, lorsqu'il se retouve au travail, dans un secteur à potentiel toxique.
Devant toute stérilité masculine d'origine difficile à mettre à jour, il faudra donc se poser la question du risque professionnel qui peut en être la cause :

Exposition à la châleur, aux produits industriels, aux pesticides aux ondes et radiations, aux metaux lourds...etc

Certaines de ces stérilités professionnelles peuvent être réversibles par simple changement de poste, après plusieurs mois, contrairement au risque fétal qui, dans l'état de nos connaissances actuelles, semble irréversible.

 

En conclusion :

Les perturbateurs endocriniens font actuellement partie de notre quotidien mais, pour de nombreuses molécules de synthèse, il reste encore beaucoup d'incertitudes quand à leur action possible sur la reproduction humaine. Il faut donc rester extrêmement vigilant à leur égard.

N.B : Seuls ont été évoqués ici leurs effets possibles sur la fertilité masculine, sans parler des autres effets néfastes sur la santé, en général.

- art.fvf maj 2015 -


DOCUMENTATION SCIENTIFIQUE

INRS - Institut national de recherche et de sécurité :
Produits toxiques cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction
Classification règlementaire - ED 976 : Aide mémoire technique

Télécharger le pdf (INRS)

WHO - State of the science of endocrine disrupting chemicals 2012 : an assessment of the state of science of endocrine disruptors prepared by a group of experts for the United Nations Environment Programme and World Heath Organization.
Télécharger le pdf (WHO)